Les Femmes pendant la guerre

L'épuration, justice ou vengeance ?

L'épuration

Dans l'ensemble de l'Europe, plusieurs millions de personnes ont soutenu, à des degrés divers, la cause de l'Allemagne nazie. Pour les opinions des pays occupés, la libération du territoire ne suffisait pas à tourner la page. Le châtiment des collaborateurs était exigé, partout, spécialement par les organisations de résistance, comme une des conditions nécessaires pour atténuer les souffrances et les déchirures des années de guerre. L'exigence de morale et de justice n'était pas seulement ressentie comme un devoir de fidélité à l'égard des morts. Elle conditionnait l'avenir et les efforts de reconstruction. Nommée épuration en France, la répression de la collaboration prend des formes diverses [...] l'épuration judiciaire s'accompagne d'écarts importants dans la sévérité des peines prononcées en fonction des lieux, des juridictions et de la date du jugement. [...] L'épuration extra-judiciaire (menée en dehors des tribunaux légaux) a fait de 9 000 à 10 000 morts, en grande majorité entre le 6 juin 1944 et le retour à un État de droit. Sur les 7 055 peines capitales prononcées par les tribunaux civils et militaires, dans la légalité, 1 700 ont été exécutées.

L'épuration a laissé en France des sentiments partagés. [1]

Les bûchers de la Libération

Scène d'épuration.

Scène d'épuration.

Scène d'épuration

Question

Quels points communs retrouve-t-on sur ces trois photographies ?

Indice

Observez les personnes en présence, leurs attitude et regards.

Solution

Des femmes tondues, humiliées.

Des Hommes fiers et souriants, revanchards.

L'humiliation des femmes tondues pour "collaboration horizontale", un symbole de domination ?

Le général de Gaulle retrouve la France le 14 juin 1944, presque quatre ans, jour pour jour après l'avoir quitté pour Londres. Pour couper court à toute atteinte à la souveraineté nationale, il nomme immédiatement un sous-préfet à Bayeux (Raymond Triboulet) et le commissaire de la République pour la Normandie (François Coulet).

Le gouvernement provisoire de la République française (GPRF), présidé par le général de Gaulle, est reconnu le 23 octobre 1944 par les États-Unis. La tonte des femmes accusées de collaboration ou de relations sentimentales avec les occupants est devenue une image habituelle de l'épuration en France. Incriminées hâtivement et parfois à tort, 20 000 femmes environ ont été tondues. [2]

  1. p 116 117

    CATALOGUE MEMORIAL, Gallimard, le Mémorial de Caen, 2010.

  2. p 110

    CATALOGUE MEMORIAL, Gallimard, le Mémorial de Caen, 2010.

PrécédentPrécédentSuivantSuivant
AccueilAccueilImprimerImprimerRéalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)